Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Comment devient-on haut fonctionnaire en France ?

Accédez à la dissert' du jour !

Commentaire de l'arrêt rendu par la 3ème Chambre civile de la Cour de cassation le 12 janvier 2010 relatif à la condition suspensive potestative

Résumé du commentaire d'arrêt

La liberté contractuelle permet aux contractants de choisir librement le contenu du contrat les liants, sous réserve de la licéité des clauses. Néanmoins, il est des cas où cette licéité n'est appréciable qu'à postériori, c'est-à-dire non pas à la formation du contrat, mais à son exécution, posant ainsi des difficultés quant à la sanction. C'est d'ailleurs la difficulté qui ressort d'un arrêt rendu le 12 janvier 2010, la 3e chambre civile de la Cour de cassation.
En l'espèce, un propriétaire promet de vendre une parcelle constructible à des particuliers sous plusieurs conditions suspensives dont l'obtention d'un permis de construire. L'acte précisait que pour se prévaloir de cette condition, les acquéreurs devaient justifier du dépôt de la demande de permis de construire dans un délai de deux mois à compter de la promesse. Le promettant, a refusé de réitérer l'acte chez le notaire, au motif que les acquéreurs ne s'étaient pas acquittés de la demande de permis de construire ()

...