Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Comment devient-on haut fonctionnaire en France ?

Accédez à la dissert' du jour !

L’origine et la place du droit canonique expliquée par Hostiensis dans la préface de la Somme aux Titres des Décrétales

Résumé de la fiche de lecture

La place tenue par l’Eglise et son droit dans le monde médiéval, l’ampleur de la législation tant conciliaire que pontificale, et la constitution de facultés de droit dans les universités sont autant de conditions favorables au développement d’une doctrine canonique s’exprimant dans l’enseignement universitaire et dans d’innombrables écrits. Les travaux des canonistes passent de petites explications de mots à de grandes œuvres de synthèse appelées « Sommes ». Le XIIIe siècle connaît la production de grandes Sommes, notamment au sujet des Décrétales de Grégoire IX, par les plus célèbres canonistes de l’époque, tels que Bernard de Parme et Hostiensis. Hostiensis –ou Henri de Suse– a connu la carrière-type de ces clercs du XIIIe siècle dont l’ascension découle de leur formation universitaire et de leurs compétences juridiques. Né à Suse peu avant 1200, il étudie le droit canon à Bologne, puis il enseigne à Paris où il occupe les fonctions d’archidiacre. Il a peut-être également enseigné à Bologne. Sa Summa Aurea, Somme en or, où tout le droit canonique est explicité, rédigée entre 1239 et 1253, et son commentaire sur les décrétales achevé vers la fin de sa vie, Lectura in quinque libros decretalium, alimentent la réflexion sur la nature de la souveraineté.
Dans la Summa Aurea, commencée au temps de son enseignement parisien, il considère les titres de Grégoire IX et en ajoute un certain nombre. Ce n’est pas une simple compilation mais un commentaire étoffé. Il développe plusieurs chapitres sur des sujets précis, explicitant tout le droit canonique. Dans la préface de la Summa Aurea (Somme aux Titres des Décrétales), Hostiensis montre l’origine fondée des Décrétales de Grégoire IX. Il se base sur les autorités du droit canonique : la Bible, saint Augustin, le Décret de Gratien, les codes du droit romain, afin d’expliciter la succession des différentes lois qui ont régi le genre humain depuis la Création de l’Homme, montrant le primat du droit naturel. Il aborde ensuite la théologie, définissant deux types d’hommes et deux modes de vie : les laïcs préférant le temporel, et les religieux le spirituel, les clercs séculiers formant un mixte des deux. Ce mixte serait aussi la base du Décret de Gratien, première grande compilation canonique, à laquelle en ont succédé huit autres. Grégoire IX voulant remettre de l’ordre a fait rassembler le nécessaire dans un ouvrage abrogeant les autres compilations

...