Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Le lien de causalité : Commentaire de l'arrêt Perruche (Assemblée plénière, 17 novembre 2000)

Accédez à la dissert' du jour !

La colonisation grecque

Résumé du cours

Quand on parle de colonisation, et de colonie, il faut absolument faire attention à ne pas commettre d’anachronisme. Le terme de colonisation ne recouvre évidemment pas la même réalité à l’époque contemporaine et à l’époque antique. Dans l’Antiquité, fonder une colonie, consiste à fonder une autre cité en terre étrangère. Donc, par rapport à la colonie, la cité fondatrice est la métropole (metropolis), la cité mère.

Pourtant, il faut d’emblée insister sur le fait que, et c’est aussi une grande différence entre les colonisations modernes et contemporaines et les colonisations grecques, il n’y a pas de continuité politique entre la métropole et la colonie. Une métropole fonde une cité qui est très rapidement un état indépendant.

Le monde grec est extrêmement morcelé, et la colonisation va accentuer ce phénomène. Il faut remarquer que ce phénomène de la colonisation couvre deux siècles, entre les années 750 et 530. Il existe encore de nouvelles créations au Ve siècle, mais elles sont rares et il y a un autre phénomène, celui de l’impérialisme athénien.

La cause la plus évidente de la colonisation grecque est la surpopulation. Il faut relativiser cette surpopulation. Cette surpopulation est relative : dans une Grèce au sol ingrat, une variation, même légère de la population, entraîne l’impossibilité de nourrir tous les habitants. Les cités grecques vivaient au quotidien dans la pénurie.

...