Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Cour de cassation, chambre criminelle, 12 janvier 2010 - la responsabilité pénale des professeurs

Accédez à la dissert' du jour !

Réformer la Russie (1850-1914)

Résumé du cours

"Je suis convaincu que tôt ou tard, nous devrons nous pencher sur le problème du servage. Je pense que vous serez tous de mon avis : il vaut beaucoup mieux que l'initiative vienne d en haut plutôt que d'en bas." Tel était le constat réaliste du Tsar Alexandre II en 1856 face à une Russie bloquée par son archaïsme.

En effet l’Empire multinational russe dominé par la population slave connait un important retard politique, économique et social sur le reste de l’Europe. Bien que persuadée de posséder le "génie russe", la Russie de 1850 n’est pourtant pas encore entrée dans le XIXe siècle. Face à ce constat accablant, reformer le système est une nécessité. Ainsi, dans un pays à forte tradition autocratique, réformer la Russie de 1850 à 1914 semble être un défi paradoxal.

Il est alors intéressant de se demander en quoi les réformes menant à des améliorations pratiques, mais refusant toutes modifications politiques n’ont pas permis à la Russie, à la veille de la Grande guerre, d’achever sa transition politique et sociale ?

À l’aube du second XIXe siècle, la Russie est un Empire ancien et immense qui n'a de cesse d’accroître sa zone géographique d’influence. Si la Russie ne cherche pas à coloniser des territoires lointains et exotiques comme la France ou la GB, elle est largement tournée vers l’est. Ainsi, le colonialisme russe s’exprime tant en Asie centrale qu’en Extrême-Orient. En 1850, la Russie compte alors 75 millions de sujets répartis sur plus de 20 millions de km carré.

...