Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Les avant-contrats préparatoires à la cession de droits sociaux

Accédez à la dissert' du jour !

La société en France dans la deuxième moitié du XXe siècle

Extraits de l'exposé

[...] Au total, la société française s’est considérablement transformée depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Au plus profond d’elle-même puisqu’elle a du faire face aux nécessité des temps et de la mondialisation et ainsi passer d’une forte ruralité marquée par l’agriculture à une urbanité très diversifiée sur le plan professionnel. La société de consommation touche toutes les couches et permet une amélioration des conditions d’existence de tous, à des échelles pourtant très diverses ; le succès des restos du coeur inaugurés par l’humoriste Coluche en 1985 en témoigne largement. [...]


[...] Les exportations sont ainsi freinées : en cause également la montée d’une concurrence importante de la part des nouveaux pays industriels et des innovations technologiques qu’il inaugurent parfois (Corée du Sud). Cela se traduit en France comme dans bien d’autres pays européens à cette époque, par une augmentation du taux de chômage, dérive que les gouvernement successifs ne parviennent pas à endiguer, à commencer par les premiers de ceux qui eurent à affronter ce commencement de crise. Une société en mutation A la ville comme à la campagne, la société française est en pleine mutation. Il semble cependant que l’exode rural soit un phénomène majeur de cette période. [...]


[...] Il ne faut pas cependant croire à un déclin démographique de la France rural. Ce déclin est statistique certes mais nombre de petites villes (entre 2000 et 10000 hab., voire même 20000 pour certaines) portent les stigmates de la ruralité. On peut donc conclure à un déclin de la population active agricole, mais à la vitalité de la France rurale. A l’inverse, le réseau dynamique de la France urbaine est resté le même depuis les deux révolutions industrielles du XIXème. [...]


[...] Pour mémoire voici ce que proposent les documents d’application pour décrire ce thème : La France connaît, depuis 1950 environ, une période d’expansion économique et une prospérité partagée par le plus grand nombre, même si c’est de façon inégale. Les genres de vie, tant à la ville qu’à la campagne, se modifient très vite et très profondément sous l’influence de nouveaux progrès scientifiques et techniques appliqués à la vie quotidienne (automobile, matériel ménager, radio, puis télévision et ordinateur). L’automatisation dans tous les domaines entraîne une diminution considérable du nombre des agriculteurs et des ouvriers des grandes usines. [...]

sur 5