Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Norbert Elias et la loi du monopole

Accédez à la dissert' du jour !

Les paysans et la République, 1848-1914

Résumé de l'exposé

À la veille de seconde République les campagnes représentent 75 % de la population française et le monde rural reste prépondérant puisqu’au début des années 1910, c’est encore 56 % de la population française qui vit dans des communes de moins de 2 000 habitants. Ce poids démographique a donc des conséquences sur la vie politique française.

Le terme « Paysans » désigne les hommes et les femmes vivant à la campagne et s’occupant des travaux des champs. Or on peut déjà relever dans cette définition assez généraliste une ambigüité vu qu’on n’aborde pas la question de la propriété de la terre. Le terme « Paysans » regroupe donc l’ouvrier agricole sans terres que les paysans propriétaires, ce qui offre déjà une disparité des situations, avec des comportements, des attentes et donc intrinsèquement des interprétations politiques différentes. Le terme « République » lui aussi soulève des ambigüités. Du latin respublica, c’est un régime (politique) où le pouvoir et la puissance ne sont pas détenus par un seul, et dans lequel le Chef de l’Etat n’est pas héréditaire. Néanmoins on peut trouver une autre acception de République qui s’appuie davantage sur les racines grecques de ce mot qui désignent la chose publique. En 1848 cette seconde république, est d’abord une manifestation des urbains, qu’ils soient prolétaires ou de l’embryonnaire classe moyenne à la haute bourgeoisie. Ce concept né à Paris montre que la capitale reste un ilot d’expériences politiques, et est l’élément central qui va diriger le reste du territoire français. Bref la vie politique nationale se fait à Paris, du Palais Bourbon au quartier populeux de l’Est parisien en passant par l’Hôtel de Ville symbole des insurrections et de la Révolution française.

Comment la paysannerie française a-t-elle adhéré à la République ? Et inversement comment le concept républicain, parisien du moins urbain a-t-il accepté les paysans de 1848-1914 ?

...