Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Comment devient-on haut fonctionnaire en France ?

Accédez à la dissert' du jour !

Les représentations du mythe d’Actéon dans l’art grec du Ve siècle avant J-C

Résumé du mémoire

A quoi pense-t-on aujourd’hui lorsque l’on fait référence au mythe d’Actéon ? Les premières idées qui viennent en général, sont celles diffusées par la peinture européenne, de la « Surprise », scène où Actéon surprend Artémis au bain. Mais cette version est plus tardive que le mythe grec archaïque. La première phrase de Reinach dans son article sur Actéon, dans Cultes, mythes et religions, l’illustre très bien : « « Actéon chasseur thébain surprit Diane au bain, fut changé en cerf et déchiré par ses chiens».

Ainsi, s’expriment les Dictionnaires de la Fable ; mais il ne faut pas toujours croire les Dictionnaires. Dans les monuments du Vème siècle avant notre ère qui sont relatifs au châtiment d’Actéon, l’épisode du bain ne paraît jamais ». Chez les Grecs, on peut distinguer plusieurs Actéons, de différentes origines : l’un est attique, un autre corinthien, et un dernier thébain. C’est celui-ci qui nous intéressera le plus, de par sa grande postérité.

En effet, « son mythe s’est imposé par la tradition, puis à cause des versions multiples évoquées et complétées pendant dix siècles par les écrivains et les artistes ». Il est intéressant de noter que, contrairement à l’image que l’on peut avoir, dans l’art grec archaïque et classique, les représentations du mythe d’Actéon ne montrent jamais la faute, mais toujours le châtiment qui peut-être perçu selon les différentes versions du mythe.

Une problématique peut-être dégagée de ces images. Il s’agit de la représentation d’Actéon, à la fois humain et devenant cerf, tout au moins pour ses chiens, même s’ils sont peut-être tout simplement guidés par la folie. Le chasseur est-il transformé en cerf ou semble-t-il cerf ? Nous pouvons nous poser cette question essentielle : comment voit-on se développer l’amorce d’une métamorphose dans les représentations du mythe d’Actéon de l’art grec du Ve siècle av. J.-C. ?

On s’axera ainsi sur une problématique du regard, bien que l’épisode du voyeurisme du bain n’est pas encore été attesté. En effet, tous les historiens de l’art au sujet d’Actéon, parlent de la métamorphose, ou des caractéristiques de cervidé, qui est à la fois dans notre regard et dans celui des chiens.

Qui voit quoi dans ce mythe qui offre de nombreuses virtualités figuratives ? Comment les représentations iconographiques grecques s’attachent aux ambiguïtés du regard et à leur mise en scène ?

...