Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Cour de cassation, chambre criminelle, 12 janvier 2010 - la responsabilité pénale des professeurs

Accédez à la dissert' du jour !

La connaissance est-elle une condition au bonheur ?

Résumé de l'exposé

Il faut être capable d'identifier ses attentes, ses envies, le type de vie que l'on veut mener, pour connaître le bonheur. « Sans connaissance de soi, il n'y a pas de bonheur » Krishnamurti. C'est par l'expérience, et une attention envers soi que l'on constate ce qu'il nous faut, ou au contraire, ce qui nous est néfaste.

Ainsi la connaissance de soi est une condition nécessaire au bonheur : on ne peut pas rechercher le bonheur si on n'en a pas de représentation ou d'envie. Il faut déterminer l'objet de la recherche, et comme le bonheur est propre à chacun, puisque c'est une sensation, il est fondamental de formuler notre attente. Cependant ce n'est pas une condition suffisante : ce n'est pas parce que je sais ce que je veux que je l'obtiens. D'ailleurs il ne faut pas aller confondre le bonheur et le plaisir : le plaisir étant un affect positif de courte durée, qui peut venir de la satisfaction d'un désir. Mais une succession de plaisirs ne fait pas le bonheur. Au delà d'un état de joie, le bonheur implique un état d'harmonie avec le monde environnant ()

...