Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Comment devient-on haut fonctionnaire en France ?

Accédez à la dissert' du jour !

Le "Chat botté" (Perrault), un conte merveilleux ?

Résumé de l'exposé

Introduction

Homme politique mais surtout Académicien de renommée, Charles Perrault provoque bien des réactions et suscite la critique en publiant en 1697 ses contes en prose. Parmi ces Histoires ou Contes du temps passé avec des moralités se trouve celle ou celui du Chat botté.
Le public visé se réduit-il aux enfants de par le contenu merveilleux du conte, ou s'élargit-il aux gens du XVIIème siècle de par le reflet de la société connoté ici ? L'histoire du chat botté est en effet un conte merveilleux destiné à éblouir l'imaginaire des plus jeunes, mais néanmoins portrait à la visée critique de la société de l'époque, débouchant ainsi à une morale amorale.

I) Le récit du Chat botté est avant tout un conte merveilleux destiné à être conté aux enfants.

A) Charles Perrault bâtit son récit à l'aide des éléments constituant le genre du conte. Il le construit ainsi sur les bases du schéma narratif. La situation initiale pose donc un pauvre jeune homme n'ayant reçu en tout et pour tout que son chat en guise d'héritage. Ce chat, qui est sans aucun doute l'élément perturbateur de ce texte, vient en aide à son maître et prend la situation en 'main'.
S'ensuit une série d'évènements et d'actions liés au jeu du chat : le gibier chassé et ramené au roi, la fausse noyade, les paysans contraints à mentir et enfin l'assassinat de l'ogre. La situation finale présente en dernier lieu le jeune homme devenu marquis puis gendre du roi, futur héritier du royaume donc puisque marié ? d'amour de surcroît ? à la princesse.

B) Le récit du «Chat botté » réunit des topoï du genre du conte et emploie ses procédés (...)

...