Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Norbert Elias et la loi du monopole

Accédez à la dissert' du jour !

Violence et démocratie

Résumé de l'exposé

La démocratie prône la liberté et, a contrario, condamne la violence individuelle et aveugle. Pourtant, la démocratie n'utilise-t-elle pas la violence comme moyen politique d'assurer une fin, qui serait l'ordre public ? Où ce système fondé sur la 'monopolisation de la violence légitime' trouve-t-il, justement, sa source de légitimation ? Il semble que les démocraties aient à gérer un paradoxe puissant qui consisterait à rechercher à expulser la violence à l'extérieur du régime, tout en intériorisant un autre type de violence. Ainsi, la violence est, en démocratie, une réalité indéniable, qu'elle soit illégitime ou légitime, auquel cas elle constitue un moyen d'assurer l'ordre (I), mais paradoxalement, ce moyen s'oppose à la finalité de la démocratie qui est d'éradiquer, voire de sublimer toute violence (II)

...