Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Les avant-contrats préparatoires à la cession de droits sociaux

Accédez à la dissert' du jour !

Les raisons expliquant le conformisme

Extraits du cours

[...] Je ne veux plus faire partie de l’expérience ! Je refuse de continuer ! Vous reculez en entendant ces plaintes, mais l’expérimentateur vous pousse : S’il vous plait, continuez ; l’expérience exige que vous continuez Si vous résistez encore, il insiste : Il est absolument essentiel que vous poursuiviez ou Vous n’avez pas d’autres choix, vous devez continuez Si vous obéissez, vous entendez les protestations de l’élève s’élever jusqu’à des cris d’agonie au fur et à mesure que vous augmentez l’intensité des chocs après chaque nouvelle erreur. [...]


[...] Un assistant du professeur Milgram explique que l’étude concerne l’effet d’une punition sur l’apprentissage. Vous et un autre sujet, allez tirez au sort pour déterminer qui sera l’ enseignant (c’est vous qui le serez) et qui sera l’ élève L’élève est alors conduit dans une pièce adjacente et ficelé sur une chaise qui est reliée, à travers le mur, à un appareil délivrant des chocs électriques. Vous êtes assis devant la machine présentant des boutons étiquetés avec des tensions variables. [...]


[...] Nous avons là une norme sociale très rigoureuse. Nous avons tendance à sous-estimer la difficulté à rompre un tel accord et à revenir sur la parole donnée de collaborer. L’expérience avait également été conçue de façon à renforcer cette norme, en rendant la décision d’arrêter extrêmement difficile pour les sujets une fois qu’ils avaient commencé. La séance commence de façon plutôt innocente, comme une expérience sur la mémoire et l’escalade se fait graduellement. Une fois que les sujets commencent à administrer des chocs et à en élever le niveau, il n’ y a plus de point d’arrêt naturel. [...]