Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Le lien de causalité : Commentaire de l'arrêt Perruche (Assemblée plénière, 17 novembre 2000)

Accédez à la dissert' du jour !

Les familles monoparentales

Résumé de l'exposé

La monoparentalité est un fait de société. Pour ma part, après deux années de psychologie à l’université, je me pose beaucoup de question sur ce sujet. Lors des cours, on me parle du complexe d’Œdipe où le père et la mère jouent tous les deux un rôle défini et important. Alors, je me suis toujours demandé quelle forme prenait ce complexe si l’un des parent était absent complètement ou partiellement. Une chose est sûre, la question de la monoparentalité m’interpelle ; c’est pour cela que j’ai aujourd’hui décidé de l’étudier à travers ce dossier.

Parents divorcés ou séparés, veufs ou veuves, personne qui adopte seul(e) un enfant ou élève sans un autre parent, telles sont ces familles à « parent unique ».
La « monoparentalité » n’est pas une production 100% moderne. Ce terme est un pur produit de l’après-68. La femme se libère du joug de l’homme qui régnait en maître dans la société comme dans l’intimité. En effet, ce n’est qu’à la fin des années 60 que madame a le droit de travailler ou d’ouvrir un compte en banque. A partir de 1987 naît l’idée d’une autorité parentale conjointe, pourvu qu’on en fasse la demande. En 1993, il y a une autorité parentale conjointe de droit pour les deux parents à partir du moment où le père a reconnu l’enfant avant son premier anniversaire (seulement si les deux parents vivaient ensemble). Depuis 2002, il suffit de reconnaître l’enfant pour avoir l’exercice conjoint de l’autorité parentale, qu’on soit mariés ou pas, qu’on vive ensemble ou non.

Les familles monoparentales en chiffres…

- Entre 1990 et 1999, les foyers monoparentaux sont passés de 1,4 millions à 1,7 millions, soit 16% des foyers français.
- Un enfant sur sept ne vit qu’avec un seul de ses parents, le plus souvent sa mère (85%).
- Une famille avec enfant sur six est monoparentale comme le désignent les démographes .
- Plus d’une femme dans les années 1970 sur quatre assumera seule, pendant un temps, le quotidien avec un bébé, un enfant ou un adolescent .
- La proportion d’enfants avec un seul parent à la maison témoigne du fait que plus le couple est ancien plus le risque de vivre seul(e) augmente : ils sont 9% de moins de 3 ans dans ce cas, 16% des 10-16 ans et 19% des plus de 18%.
- Autrefois, les veuves étaient majoritaires, aujourd’hui le décor à bien changé : les couples séparés sont les plus nombreux. Ils représentent à eux seuls les trois quart des familles monoparentales (50% de divorcés, 25% de séparés), auxquels on ajoute 11% de veufs et les femmes ayant jamais vécu en couple.
- Après une séparation, 24% des enfants grandissant auprès de leur mère ne voient plus leur père et 18% le voient moins d’une fois par mois .

...