Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Cour de cassation, chambre criminelle, 12 janvier 2010 - la responsabilité pénale des professeurs

Accédez à la dissert' du jour !

L'homme est-il un être sociable ?

Résumé de l'exposé

Les avis, des auteurs et philosophes, qui se veulent incontestables, divergent. Qui saurait donner une parfaite explication radicale et sans nuances à la question suivante : « l'homme est-il un être social ? ». En effet pour être apte à élucider cette question certainement promue au rang de question dite existentielle, nous avons tout d'abord à définir précisément le terme social, exprimer dans le Larousse 2002 comme : « quelqu'un capable de vivre en société ».
Ainsi la question serait de se demander si l'homme est un animal solitaire contraint malgré lui à vivre en communauté et qui n'y est pas fait pour ; ou au contraire un être profondément empli du désir de vivre aux côtés de son semblable et qui cherche à satisfaire le bonheur de celui-ci pour son propre bonheur.
Dans le développement suivant nous verrons donc deux éléments en faveur de la question posée et deux autres contraires à celle-ci. Enfin une conclusion exprimera ma propre conclusion sur le sujet.

Dans notre société actuelle on comprend plus que jamais combien l'homme a besoin de rapport avec son prochain. La plupart de ses actions arquées dans le but de se sentir entouré, certainement pas seul sur cette grande planète. Ainsi, de plus en plus les preuves de ce besoin transparaissent dans notre vie de tous les jours, par la création du web par exemple, qui est de manière pure et simple un indice à l'affirmation de la sociabilité de l'homme. En effet cette invention invite : à la rencontre par des sites du même nom ; à la communication, entendons par là msn, skype, et autres créations de ce genre ; au partage d'informations, En bref une grande machinerie visant à améliorer la vie sociable et la sociabilité de l'homme.
Dans le même ordre d'idée, nous le prouvons par l'image du téléphone (aujourd'hui portable !) qui est le symbole même de notre volonté à ne pas vouloir « se sentir perdu, seul, au milieu d'un ensemble de gens solitaires ».
Finalement comble du comble, l'homme créé les boîtes de nuits, lieu exclusivement réservé aux rencontres ; excès de sociabilité auquel nous ne tardons pas d'afficher un prix.
Un besoin qui semble vital, taxé ()

...