Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Le lien de causalité : Commentaire de l'arrêt Perruche (Assemblée plénière, 17 novembre 2000)

Accédez à la dissert' du jour !

Représentation mathématique de microéconomie

Résumé du cours

Un accroissement du revenu se matérialise graphiquement par un déplacement parallèle de la droite de budget vers le haut. À chaque fois qu'une droite de budget est tangente à une courbe d'indifférence, cela définit un nouvel équilibre. L'ensemble des équilibres ainsi défini constitue le « chemin d'expansion du revenu », appelé aussi courbe de « consommation-revenu ». La fonction d'offre individuelle d'une entreprise établit une relation entre le prix d'un produit et la quantité offerte. Ainsi, la quantité offerte par l'entreprise est donnée par le coût marginal de l'entreprise du fait même de la condition permettant d'avoir un maximum. La fonction d'offre ( se confond donc avec la partie de la courbe de coût marginal, partie croissante et supérieure au minimum du coût variable moyen. Lorsque le prix de vente est inférieur à cette valeur, l'offre de la firme est nulle, c'est pourquoi la courbe d'offre se poursuit sur l'axe des ordonnées. La fonction d'utilité permettait de déterminer les coordonnées de l'optimum, c'est-à-dire, qu'elle permettait de connaître les quantités de biens maximisant la satisfaction, sachant que le prix des biens et le revenu sont donnés. La courbe de demande d'un bien indique que la quantité achetée est généralement une fonction décroissante du prix de ce bien. Montrons que cette courbe s'obtient à partir du comportement du consommateur cherchant à maximiser sa satisfaction, sous contrainte de ressources. Ainsi, suivant la valeur du prix p du bien X (admettons qu'il baisse), on obtient différentes valeurs d'équilibre E1, E2 et E3. La courbe reliant ces points est appelée « courbe de consommation prix ». Pour chaque niveau de prix (p1, p2 et p3), le consommateur est donc capable d'indiquer une quantité optimale (respectivement x1, x2, x3). Ce que le graphique montre pour trois points est à généraliser. Il devient aisé de tracer la courbe de demande individuelle du consommateur pour le bien X. Lorsque la demande diminue suite à 'augmentation du prix, on lit que le bien est un « bien ordinaire »

...