Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Le lien de causalité : Commentaire de l'arrêt Perruche (Assemblée plénière, 17 novembre 2000)

Accédez à la dissert' du jour !

Quid de la prise en charge des personnes âgées fragilisées ? Analyse de trois groupes représentatifs en France

Résumé du mémoire

Selon l'INED (Institut National d'Etudes Démographiques), l'espérance de vie en France est passée de 1950 à 2005 de 70 à 80 ans pour l'ensemble de la population. Cette évolution démontre les avancées considérables que notre société a connues durant ces cinquante dernières années dans la prise en charge de ses citoyens. Cependant avec l'augmentation de l'espérance de vie, une nouvelle problématique est apparue, à savoir la prise en charge des personnes âgées de plus en plus nombreuses dans une société de plus en plus individualiste où la solidarité familiale ne constitue plus un acquis. Les décisions politiques sur ces dix dernières années ont d'ailleurs évolué dans ce sens avec notamment une volonté de développer le nombre de places en structure et le développement des aides au maintien à domicile, cependant comme nous pouvons le remarquer à la lecture d'un SROS (Schéma Régional d'Organisation Sanitaire) comme celui de la région Nord-Pas-de-Calais par exemple, un nouveau groupe hétérogène est apparu pour lequel les moyens actuels ne permettent pas une prise en charge optimale.

Cette population que l'on peut désigner par l'expression " personnes âgées fragilisées " est un assemblage de divers types de population ayant dépassé l'âge de 60 ans et mettant en échec les dispositifs actuels de prise en charge des personnes âgées. Dans ce groupe hétérogène j'ai décidé de focaliser mon travail de recherche sur trois de ces populations : les immigrés vieillissants vivant en FTM (Foyer de Travailleurs Migrants), les personnes de plus de 60 ans atteintes de troubles psychiatriques et les sans domicile fixe âgés. C’est durant un stage à la ville de Lille durant lequel j’ai effectué une recherche sur la prise en charge des populations spécifiques au sein de leurs EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) que j’ai découvert ces populations.

En effet, un nombre important de personnes ayant eu des parcours de vie difficiles et étant encore de jeunes retraités ayant en général entre 60 et 75 ans se retrouvaient dans une structure ayant pour vocation l’accueil de personnes très âgées nécessitant une prise en charge de la dépendance. J’ai donc pu constater que la littérature et les travaux étaient déjà nombreux et fournis pour certaines populations comme les personnes atteintes de la Maladie d’Alzheimer et apparentés ou les personnes handicapées mentales vieillissantes mais que pour d’autres populations, celles que j’évoque ici, les études étaient moins conséquentes ou complètes avec pour unique source quelques articles de presse ou travaux évoquant pour la plupart des expériences empiriques menées et les résultats obtenus.

Le but de mon travail de recherche sera donc de développer une réflexion la plus complète possible autour de ces populations afin de dégager des axes et pistes de développement innovants qui pourraient être développés et étendus à l’ensemble du pays dans les années à venir.

...