Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l'auteur
  • Lecture

Rédigez des études contre primes !

Choisissez un sujet dans la liste

Rédigez-le et envoyez-le nous

Recevez votre prime dès validation !

Consultez les sujets disponibles
Participez !

Devenez auteur ! Publiez et vendez vos articles, dossiers et documents !

Publiez vos documents !

Charles Taze Russell, le fondateur des Témoins de Jéhovah, était-il franc-maçon ?

Résumé de l'exposé

L'International Bible Student Association (IBSA) lui a édifié une pyramide pour tombeau. Les symboles maçonniques étaient réguliers dans ses écrits et il tenait des assemblées dans des Temples Maçonniques. Mais était-il pour autant franc-maçon ?

Le Président de l'IBSA, Charles Taze Russell, a tenu en 1913 un discours qui sème aujourd'hui encore le doute sur cette affiliation avec la Franc-maçonnerie. Ainsi que l'IBSA avait coutume de le faire, une assemblée du mouvement se tenait au sein d'un temple maçonnique, à Pasadena, Etats-Unis. Il faut savoir que dans tous les pays et quelques soient les obédiences, les Loges reçoivent en effet régulièrement des orateurs qui abordent un sujet devant une assistance composée majoritairement d'initiés. Le but pour les maçons est de mieux appréhender une croyance ou une théorie qu'ils ne maîtrisent pas.

Ce jour de 1913 donc, de nombreux francs-maçons étaient présents pour écouter l'allocution de Charles Taze Russell. Ce dernier a pris soin d'utiliser des termes bien connus par son auditoire, réalisant sans discontinuer des parallèles entre les francs-maçons, qu'il appelle à l'occasion Chevaliers Templiers, et les membres de son mouvement, qu'il qualifie de Maçons libres.

...