Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Le commerce international n'a-t-il que des avantages ?

Lorsque la mondialisation semble être à son apogée, il est naturel que le commerce international occupe une place prépondérante dans les réflexions stratégiques, économiques et politiques de tous les acteurs (particuliers, entreprises, collectivités, États...). Pourtant comme tout domaine, il n'échappe à des contradictions voire à des éléments anti-constructifs. Le commerce international n'a-t-il que des avantages ? Réponse à la question en deux points.

Le commerce internationalCredit Photo : Unsplash chuttersnap

Des avantages
Des inconvénients


Des avantages

16 000 milliards de dollars pour l'exportation de marchandises, 4754 milliards pour l'exportation de services : voici les chiffres du commerce mondial sur la période 2015-2016. Alors que s'approche la fin de la décennie 2010, la mondialisation semble brasser des volumes et des sommes colossales, véhiculées par les possibilités du commerce international. Quelles sont-elles, précisément ?


- Ouverture « globale » des territoires commerciaux : l'ONU reconnaît 194 États dans le monde, ce sont autant de partenaires commerciaux, de marchés, vendeurs ou acheteurs potentiels. Sans compter les collectivités comme les régions, ou les organisations extra-territoriales (Commonwealth, Union européenne...) aptes à traiter en leurs noms propres. Le commerce international aujourd'hui à l'heure de la mondialisation signifie que tout le monde peut faire affaire avec tout le monde.


- Multiplicité des facteurs : avoir une fenêtre ouverte sur chaque État du monde, c'est l'opportunité de jouer sur bien des facteurs. La délocalisation en est un exemple prégnant, augmentant la rentabilité en exploitant une main d'oeuvre, une fiscalité, ou des fournisseurs plus avantageux en termes financiers.

Les devises sont également mises à profit, ayant une incidence nette sur la vitalité d'une entité (une monnaie trop chère peut avoir un impact sur les exportations).


- Mutualisation des risques : par risque, nous entendons là des perspectives aussi bien économiques que politiques. Avoir un partenaire commercial a des vertus politiques pacifiques avec lui, quand l'interconnexion entre la multitude de marchés mondiaux induit une mutualisation financière que les Bourses (CAC 40, NASDAQ...) structurent.


Des inconvénients

Rien n'est parfait, et le moins que l'on puisse dire c'est que le commerce international en temps mondialisé présente des risques et des problèmes au moins aussi importants que ses qualités :


- Concurrence accrue : si le commerce au sens micro-économique peut déjà être régi par une concurrence féroce, le commerce international induit de facto une multitude de concurrents aux pouvoirs, aux qualités et aux stratégies variés. Le résultat en est une toile complexe de laquelle il n'a certainement jamais été aussi difficile de se détacher.


- Inégalités importantes : la théorie de Ricardo basée sur la division internationale du travail est aujourd'hui dépassée, car par exemple un État peut aujourd'hui exporter ce qu'il produit déjà si cela coûte moins cher que s'il le produit elle-même (fruits ou légumes, produits manufacturés...). Le schéma du commerce international n'est plus équilibré ni vertueux, puisque dirigé par les acteurs les plus puissants qui exploitent les entités plus fragiles (ex. : l'exploitation des carburants ou des ressources naturelles sur les continents sud-américains ou africains).

Cet aspect est particulièrement palpable lorsque des sanctions commerciales sont appliquées pour des raisons politiques (USA contre Iran).


- Crises cycliques : l'aspect positif de mutualisation des risques est le côté face d'un risque côté pile : il induit que si une crise grave touche une entité, il peut embarquer tout le système avec lui (faillite de Lehman Brothers). Le commerce international et l'interconnexion appuyée par les marchés boursiers provoquent des secousses majeures à l'image de la crise de 2008, ou celle de 1929, comme il le sera encore dans un système où la crise économique est une valeur structurelle, cyclique.


Sources : Wikipédia, Colpron, WTO, France TV info


Les articles suivants peuvent t'intéresser :

Quels sont les différents types de marché en économie ?
Définition et signification des PDEM
Cours d'économie - Qu'est-ce qu'un agrégat économique ?
Cours d'économie - Peut-on modéliser la croissance économique ?
Comment faire une bonne fiche de révision ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Ces documents peuvent vous intéresser

Le commerce international et la (dé)localisation des activités économiques

  • Économie, administration & politique
  • Économie internationale
  • Mémoire
  • 12/12/2008
  • FR
  • doc
  • 44 pages
Télécharger

Le commerce international dans tous ses états

  • Économie, administration & politique
  • Économie internationale
  • Mémoire
  • 16/04/2009
  • FR
  • pdf
  • 115 pages
Télécharger

Le commerce international : compétitivité, structure et commerce équitable

  • Économie, administration & politique
  • Économie internationale
  • Dissertation
  • 13/01/2014
  • FR
  • pdf
  • 45 pages
Télécharger

Quels sont les fondements du commerce international et l'internationalisation de la production ?

  • Économie, administration & politique
  • Économie internationale
  • Dissertation
  • 06/04/2018
  • FR
  • doc
  • 2 pages
Télécharger

A qui profite le commerce international ?

  • Économie, administration & politique
  • Économie internationale
  • Dissertation
  • 29/04/2008
  • FR
  • doc
  • 15 pages
Télécharger

Articles Précédents

  • L'introduction de la dissertation de philosophie
    06 Décembre 2018

    L'introduction de la dissertation de...

    En cours de philosophie, quand le professeur vous demande de rédiger un texte, il y aura toujours une partie qui va s'avérer essentielle pour la réussite de votre production écrite. Et ce, quelle que soit sa nature (dissertation, commentaire ou autre). Oui, vous l'aurez deviné, il s'agit de l'introduction.

    En savoir plus
  • Le régime présidentiel
    26 Novembre 2018

    Dissertation de sciences politiques...

    La majorité des démocraties sont des démocraties parlementaires, ce régime est caractérisé par une séparation souple des pouvoirs (législatif et exécutif) lesquels communiquent et se répondent. À l'inverse, le régime présidentiel se caractérise par une séparation plus rigide des pouvoirs atténuée par le système des checks and balances.

    En savoir plus
  • Voir plus d'articles