Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l'auteur
  • Lecture

Offert !

Cours de Marketing : stratégie de produit, de prix, de communication et de distribution

Accédez à la dissert' du jour !

Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés du XVe au XVIIIe siècle - Chantal Grell, Robert Halleux, 2016 - Chapitre 7 : Être un homme de science

Résumé de la fiche de lecture

La place toujours plus importante des sciences engendre une professionnalisation progressive. Depuis le Moyen Âge, la science est la prérogative des clercs. Elle le reste en grande partie, mais le nombre de clercs décline (Ex : dans les universités italiennes, les chaires de mathématiques sont confiées à des religieux. C'est eux qui enseignent dans les collèges. Néanmoins, bien qu'ils aient reçu une formation pour enseigner, ils ne sont pas pour autant des hommes de science. Les jésuites ont été une figure d'exception (cf. le Collège romain au 16e s.). Dans les Provinces-Unies et en Angleterre, les pasteurs sont nombreux dans les universités. Par contre, l'Académie des sciences de Paris et l'Accademia del Cimento de Florence sont fermées aux religieux. Ainsi, les carrières de savants concernent de plus en plus les laïcs qu'il s'agit d'attirer, mais surtout de retenir.

...