Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Les avant-contrats préparatoires à la cession de droits sociaux

Accédez à la dissert' du jour !

Regard médiatique et politique du Rwanda en 1994 et aujourd'hui

Résumé du mémoire

Le principe de ce mémoire, est avant tout de montrer le difficile travail de la collecte des informations d'un événement tel que celui d'un génocide, mais aussi de leur organisation et de leur traitement dans leur retransmission sur un plan national et/ou international.

Nous montrerons par ailleurs qu'en l'absence de sources, sur le terrain où se passent les événements, les médias sont totalement neutralisés et handicapés dans leur travail de médiateur et ne peuvent délivrer une information claire et pertinente.

En outre, mais l'objet de ce mémoire de recherche n'étant pas de faire le procès des médias français de 1994, nous montrerons à quel point, certainement faute de données, et aussi certainement à cause d'une idéologie préconçue sur l'Afrique, que les médias se sont cantonnés à voir, et à décrire, en cet horrible événement du 20ème siècle, qu'un conflit interethnique, ce que l'histoire, après coup, a démenti.

Par ailleurs, le mémoire aura aussi pour but essentiel de mettre en avant le désintéressement médiatique manifeste d'un des plus terribles faits historiques du 20ème siècle après celui de la Seconde Guerre mondiale.

Enfin, nous tenterons de montrer à quel point le travail des médias peut être compliqué lorsqu'il s'agit d'être dépendant, dans l'obtention d'informations et de données, des institutions qui manquent de transparence, ce qui est le jeu, bien évidemment, des politiques de ne pas tout dire. C'est donc bien l'objet des médias d'interpréter et de commenter certains silences ; et comme le dit Dominique Wolton, le rôle des médias est de critiquer, commenter, en somme de jouer un rôle de contre-pouvoir, mais sans pour autant s'ériger en quatrième pouvoir. Pour cela, nous nous attacherons, dans un souci de cohérence, à montrer que la venue de Bernard Kouchner et du Président de la République Nicolas Sarkozy dans la capitale rwandaise, Kigali pour tenter de renouer les contacts diplomatiques entre la France et le Rwanda, cache en réalité, à l'ensemble des médias, un véritable calcul politique. Ainsi, nous émettrons les hypothèses suivantes, à savoir que la France cherche en réalité à sauver sa main mise culturelle, politique et économique dans les pays francophones (la françafrique), ces derniers fortement séduits par la culture anglo-saxone mais aussi par l'économie chinoise qui tend à s'imposer de plus en plus sur le continent.

« Un génocide est une entreprise inhumaine imaginée par des humains trop folle et trop méthodique pour être comprise » ()

...