Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Cour de cassation, chambre criminelle, 12 janvier 2010 - la responsabilité pénale des professeurs

Accédez à la dissert' du jour !

Parcours scolaire et réussite sociale

Résumé de l'exposé

La dédicace de Jules Vallès au deuxième ouvrage de sa trilogie quasi autobiographique, Le Bachelier, rend compte de cette divergence paradoxale entre le parcours scolaire et la réussite sociale. L’institution scolaire est perçue comme la voie principale pour ne pas dire unique vers la réussite sociale. Plus le parcours scolaire est prestigieux et long, plus la réussite sociale serait élevée. Le thème de la crise scolaire est un classique actuel, sans cesse réactualiser à l’occasion des confrontations sur le « dégraissage du mammouth » (Claude Allègre), les diverses réformes scolaires ou les études alarmistes sur le niveau en berne des jeunes Français en lecture ou des bacheliers, dont le diplôme serait sans cesse bradé.

L’Ecole s’est cependant vue assigner en France trois missions fondamentales : l’instruction, l’éducation, la socialisation. Elle devait fournir des connaissances basiques et approfondies, inculquer une culture commune et développer un sentiment de vivre ensemble, de communauté. Comment expliquer cette divergence entre l’instance chargée par excellence d’assurer la réussite sociale et la constatation d’un échec patent ? Faut-il y voir la responsabilité d’une crise de la culture, d’un échec des réformes nécessaires, de déterminants sociologiques qui limite la montée dans la hiérarchie sociale ? L’Ecole est une voie royale en désuétude (I), confrontée à un échec patent et à des réformes difficiles (II).

...