Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Le lien de causalité : Commentaire de l'arrêt Perruche (Assemblée plénière, 17 novembre 2000)

Accédez à la dissert' du jour !

L'indépendance des banques centrales (2009)

Résumé du cours

D'un point de vue sémantique, une banque centrale est une institution située au centre des systèmes de paiements pour garantir les règlements et contrôler l'expansion de la masse monétaire. C'est l'institution qui possède l'aptitude à préserver la confiance dans la monnaie d'un pays. Cette confiance dans la monnaie d'un pays repose principalement sur une bonne maîtrise du niveau d'inflation. Ceci explique donc la volonté croissante d'indépendance des banques centrales, phénomène observé depuis fin des années 1970. En effet, en économie, depuis les années 1970 et le succès des recherches des monétaristes, il semblerait plus efficace, au sens économique du terme, que la banque centrale soit indépendante. Les monétaristes avaient fait de la lutte contre l'inflation leur cheval de bataille. Ils avançaient comme arguments que l'inflation n'est plus une pratique possible dans une économie mondialisée, au vue de la perte de crédibilité qu'elle occasionne auprès des potentiels partenaires économiques. Pour remplir la mission primordiale de juguler l'inflation, les monétaristes préconisaient un contrôle de la monnaie indépendant des pouvoirs politiques variant. À l'issue d'une analyse approfondie des objectifs, du fonctionnement, des outils et instrument de deux banques centrales indépendantes que sont la FED et la BCE, il apparaît clairement qu'elles n'ont pas le même degré (type) d'indépendance, différenciant ainsi leurs résultats empiriquement et plus particulièrement dans ce contexte de marasme économique initiée par la crise américaine des subprimes de 2007. Existe-t-il un type d'indépendance préférable à un autre ? Toutefois, dans ce contexte de globalisation financière internationale où on observe une interdépendance des marchés financiers internationaux, accentuée par une tendance à l'unicité de l'espace géographique mondial, les actions des politiques économiques semblent devoir se coordonner. La notion d'indépendance appliquée aux banques centrales n'est-elle pas rendue obsolète ?

...