Docs.school
Search icone
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus
Recherche et publication de documents
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture

Offert !

Norbert Elias et la loi du monopole

Accédez à la dissert' du jour !

La renaissance de l'extrême-droite en France dans les années 1970

Résumé de l'exposé

La France voit émerger une extrême droite dans la seconde partie du XIXe siècle dont l’idéologie se rapproche d’un antisémitisme, d’un antiparlementarisme et d’un nationalisme avérés. Toutefois et même si l’Affaire Dreyfus est considérée à juste titre comme le véritable acte de naissance de l‘extrême droite française, il faudra attendre l’année 1940 pour constater l’apogée de celle-ci avec l’arrivée de Pétain.

Charles Maurras, connu pour son admiration de la Monarchie et pour son chauvinisme, la qualifiera même de "divine surprise". Cependant, la défaite des nazis en 1945 et la reprise en main de la France par de Gaulle contribueront à l’occultation de cette France des années noires et de ses idées. Dès lors, les partis d’extrême droite seront contenus au nom d’un refoulement et d’un mythe, celui du "Résistancialisme".

Cependant, au fil de l’histoire, la France fait face à ses vieux démons et voit le mythe de De Gaulle volé en éclat avec une nouvelle génération qui refuse une certaine vision instrumentalisée de l’histoire. Cette nouvelle mentalité s’accompagnera ainsi de la réapparition de faits racistes, portés par une extrême droite renouvelée, mais qui garde une idéologie proche de celle de Vichy.

C’est donc dans ce contexte que va naître un nouveau parti d’extrême droite en 1972, le Front National (ou FN) dont son créateur n’est autre qu’un ancien poujadiste et vétéran des guerres d’Indochine et d’Algérie. Ainsi, comment l’extrême droite a-t-elle pu renaître dans une France des années 70 à nouveau hantée par le spectre de Vichy et devenir un acteur déterminant dans l’échiquier politique français pendant des décennies sans toutefois jouir d’une image "présidentiable" ?

...